Informations pratiques...

Qu'est ce qu'une MFR ?


  • une école privée sous contrat,
  • une association administrée par des parents et des professionnels,
  • une école à taille humaine (environ 200 jeunes par établissement) : c'est une des particularités des Maisons familiales rurales : un nombre d'élèves relativement limité pour garantir proximité et convivialité au sein de l'établissement. Tous les élèves ne sont pas présents en même temps dans la Maison du fait de l'alternance. L'équipe de la MFR a 'une fonction globale', elle accompagne les élèves dans leur projet professionnel et personnel
  • une vie résidentielle autour de l’internat : l'apprentissage de la vie en collectivité est un axe à part entière de la formation. Les élèves sont là pour se former et préparer un diplôme mais aussi pour apprendre à vivre ensemble, en collectivité, dans la société. Il faut se plier aux règles de vie en commun, apprendre à se débrouiller seul, à devenir autonome et responsable. Les temps résidentiels sont des moments privilégiés de l'apprentissage de la vie de groupe,
  • des formations en alternance (au moins 50% du temps en entreprise): Les MFR ont pris 20 engagements pour assurer des formations par alternance de qualité pour les personnes qu'elles forment.


Les Maisons familiales rurales en bref

(source : www.mfr.asso.fr)

Une Maison familiale rurale (MFR) est un centre de formation, sous statut associatif et sous contrat avec l’État ou les Régions, qui a pour objectifs la formation et l’éducation des jeunes et des adultes ainsi que leur insertion sociale et professionnelle.
Les Maisons familiales rurales sont des établissements de formation par alternance.
Les Maisons familiales rurales forment chaque année plus de 70 000 jeunes et adultes (dont 3700 dans les Savoie), principalement de la 4ème au BTS. Depuis leur création, en 1937, elles pratiquent une pédagogie de l’alternance avec des semaines de formation en entreprise et des semaines de formation à l’école. Une Maison familiale compte en moyenne 150 élèves, souvent internes.
Ces derniers participent à la vie de l’établissement, apprennent à se prendre en charge et organisent des activités en dehors du temps scolaire. Ils sont majoritairement inscrits dans des classes sous statut scolaire dépendant du ministère de l’Agriculture (51 000 élèves).
D’autres choisissent une formation en contrat d’apprentissage pour préparer des diplômes de l’Éducation nationale ou du ministère de l’Agriculture (12 000 apprentis) ou en contrat de professionnalisation. Plus de 9 000 adultes, qui souhaitent se perfectionner dans leur métier ou se réorienter, suivent une formation continue dont la durée est variable selon le niveau du diplôme.


Vidéo de présentation des MFR





Qu'est ce que l'Alternance ?


La pédagogie de l’alternance est une pédagogie de l’intérêt et du concret.


La formation est centrée sur les motivations et l’engagement du jeune. Il participe à la vie professionnelle et la MFR apporte une réponse aux interrogations que lui posent ses expériences, ses observations dans le milieu de vie.

L’alternance pratiquée dans les MFR mobilise quatre acteurs :

  • Le jeune s’engage dans une démarche personnelle de formation, s’intègre dans un parcours d’alternance (régularité dans le travail, intérêt pour une activité professionnelle, participation à une équipe de travail…) et accepte les règles de vie en groupe et en centre résidentiel.
  • La famille accompagne la formation du jeune, collabore à la recherche du stage. Elle participe à la vie de l’association notamment aux réunions de parents et établit des relations avec les formateurs et les maîtres de stage pour un dialogue constructif.
  • L’entreprise ou l’organisme de stage qui accueille le jeune, lui fait découvrir son entreprise, s’intéresse à son travail et à ses activités scolaires. Le maître de stage, le maître d’apprentissage transmet son savoir-faire professionnel et permet au jeune “d’oser faire”.
  • L’équipe de formateurs favorise les acquis du jeune lors de son retour à la MFR en facilitant l’expression et la mise en commun des expériences vécues en stage. Les formateurs organisent l’acquisition des connaissances à partir du concret. Durant l’année ils visitent les maîtres de stage et les familles.


La pédagogie employée repose sur l’expérience du jeune en milieu socio-professionnel.

Celle-ci est au moins égale à la durée de la formation en MFR.


Quels sont les statuts des élèves de MFR ? Quelles sont les différents types d'Alternance ?


Pour permettre à chacun de réussir selon ses envies et ses compétences, les Maisons Familiales Rurales ont diversifié leurs formations (de la 4e au BTS), et les statuts associés à ces formations.

Le statut scolaire

Les jeunes alternent les semaines d'enseignement à la Maison Familiale Rurale et les périodes en entreprise. La scolarité, organisée selon ce principe de l'alternance, est cependant la même que celle dispensée dans un établissement où les élèves sont scolarisés à plein-temps. Les programmes sont identiques à ceux de l'enseignement classique et les diplômes préparés sont les diplômes officiels nationaux.
Les stages se déroulent dans des entreprises en rapport avec la filière choisie. La durée des stages et le nombre d'entreprises dans l'année dépendent de la formation choisie.
Les conditions sont identiques au statut scolaire "classique". Il n'y a pas de contrat de travail, contrairement à l'apprentissage, mais une convention de stage (enseignement et formation professionnelle).

L'apprentissage

La durée de l'apprentissage varie d’un à trois ans selon les formations. Le jeune suit la formation théorique à la Maison Familiale Rurale.
L'apprentissage se déroule dans une entreprise choisie pour la totalité du contrat.
- Public concerné : personne âgée de 16 à 30 ans.
- Procédure d'habilitiation : déclaration auprès de la Chambre du Commerce et d'Industrie ou de la Chambre des Métiers qui sera visée ensuite par les services de la DIRECCTE en vue de l'obtention d'un numéro d'agrément. Le contrat doit être établi entre le 1er juillet et le 31 octobre.
- Période d'essai : 45 premiers jours (consécutifs ou non) de formation pratique en entreprise pendant lesquels les 2 parties peuvent rompre le contrat sans indemnité, ni préavis, ni motifs précis.
- Avantages financiers pour l'entreprise : pour une entreprise employant 10 salariés au plus : exonération totale des cotisations patronales et salariales ; pour une entreprise employant plus de 10 salariés : exonération des cotisations salariales, exonération des cotisations patronales de Sécurité Sociale. L'entreprise bénéficie par ailleurs d'une indemnité compensatrice forfaitaire (aide à l'embauche), d'une aide à l'apprentissage de 2500€ à 4500€ selon les niveaux de formation et de crédits d'impôts de 2500€ à 2700€ selon les niveaux de formation.

Le contrat de professionnalisation

La durée de la formation varie d’un à deux ans. Le jeune suit la formation théorique à la Maison Familiale Rurale et la formation professionnelle dans une entreprise du secteur choisie pour la totalité du contrat.
- Public concerné : personne âgée de 16 ans ou plus (ce contrat est ouvert aux adultes).
- Procédure d'habilitiation : demander l'autorisation de signer le contrat soit auprès de l'OPCA soit auprès de la DIRECCTE. Le contrat devra être accompagné d'une convention de formation établie entre la MFR et l'entreprise. Le contrat peut être établi un mois avant la rentrée.
- Période d'essai : 1 mois pendant lesquels les 2 parties peuvent rompre le contrat sans indemnité, ni préavis, ni motifs précis.
- Avantages financiers pour l'entreprise : prise en charge du coût de la formation par l'Organisme Paritaire Collecteur Agrée auquel l'entreprise verse ses contributions obligatoires (AGEFOS PME, UNIPE FORCO, APCAREG,...) ; et possibilité d'intégrer un jeune collaborateur, non pris en compte dans les effectifs au regard du Droit du Travail, à un coût salarial réduit.

La formation continue

Les adultes peuvent suivrent des cours en formation continue dans les MFR ou se faire accompagner pour une VAE (Validation des Acquis de l'Expérience)
- Public concerné : stagiaires de la formation continue : personnes âgées de 16 à 25 ans en vue de compléter leur formation initiale, ou/et demandeurs d’emploi de 26 ans et plus pour favoriser leur retour vers l’emploi.
Les stagiaires de la formation continue sont rémunérés par leur entreprise (en contrat de professionnalisation), par la Région, dans le cadre d'un CIF (Congé Individuel de Formation), ou encore par les Assedics pour les demandeurs d'emploi.


Chiffres clefs des MFR des Savoie


chiffres clefs des MFR des Savoie
taux de réussite aux examens dans les MFR des Savoie








Document de présentation de la Fédération des MFR des Savoie


Vous pouvez Télécharger le document de présentation de la Fédération des MFR des Savoie